photo-amazon-blog J’ai eu la chance d’avoir plusieurs vies et de chaque fois « renaître » là où on ne m’attendait pas. Tout a commencé dans les années 80 lorsque les Bérurier Noir m’ont offert mes premiers masques et un élégant pseudo : La Grande Titi. J’ai été rebaptisée La Capitana en tournée avec Sergent Garcia pour lequel j’ai écrit les paroles de plusieurs chansons dont Camino de la vida que je chante sur l’album Un poquito quema’o.

À cette époque je travaillais également pour TMT (Tamèrantong) : génialissime troupe d’enfants acteurs que j’étais chargée de faire répéter en frangnol. En effet, leur dernière pièce avait été traduite dans cette langue composite à l’occasion d’une tournée au Mexique.

En 2004 j’ai quitté la France…

Je me propose aujourd’hui de publier le fruit de mes années d’hibernation.

Publicités